Comment j’ai intégré la médiation à ma routine du soir.

Comment j’ai intégré la médiation à ma routine du soir.

Rester 20 min à ne rien faire ? Merci mais non merci. Et de toutes façons, qu’est-ce que ça peut m’apporter hein ? A part me faire perdre mon temps… Si on m’avait dit il y a 6 mois que je me mettrai à la méditation j’aurais bien rigolé. Les trucs comme le yoga et la meditation, j’étais persuadée que ce n’était pas pour moi. Un peu trop spirituel pour moi, m’voyez. 😜

Et pourtant…

Depuis le 13 mai, j’ai médité tous les jours. Enfin presque tous les jours, j’ai du loupé 3 ou 4 séances mais on va pas chipoter. Ça fait maintenant totalement partie de mon rituel du coucher. Juste avant de dormir je prends 10 à 20 min pour méditer. C’est devenu une habitude très ancrée, comme me laver les dents ou mettre mon pyjama. J’ai l’impression qu’il me manque quelque chose si je ne médite pas. On pourrait presque dire que je suis devenue accro à la méditation. 😁

Il m’arrive aussi de méditer sur la pause déj ou le matin mais c’est plus rare, notamment parce que mon chat est particulièrement relou à ce moment là. Pour la sérénité et le calme on repassera.

Quelle application j’utilise ?

J’ai testé plusieurs applications sur smartphone avant de choisir celle que je préfère. Mon choix s’est porté sur Meditopia. Déjà son nom ressemble à Dinotopia ce qui est super cool. Mais en plus elle propose plein de fonctionnalités : histoires pour dormir, musiques et sons de la nature pour se relaxer, méditations guidées, articles, etc. Et SURTOUT la voix des méditations guidées est très agréable. Je suis extrêmement sensible aux bruits et aux voix. Je suis capable de me désabonner d’un youtubeur dont je ne supporte pas la voix quand bien même son contenu serait passionnant. Oui je suis ce genre de personnes. 🤭

Ce que j’apprécie particulièrement sur cette appli ce sont les programmes thématiques (une série de méditation sur plusieurs jours) et les méditations quotidiennes (une méditation aléatoire). Contrairement aux autres applis que j’ai testé, comme par exemple Petit Bambou, la voix propose des conseils pour se sentir bien. Ça ressemble un peu à du développement personnel. C’est très concret et je n’ai pas besoin de réfléchir 20 min à ce que m’évoque « l’histoire de la cascade » ou « l’allégorie de la bulle de savon » 🙄 Je n’avais pas du tout accroché à Petit Bambou quand j’avais essayé il y a 2 ans et je me félicite d’avoir retenté avec une autre appli.

L’application Meditopia, comme toutes les applications du même genre, sont gratuites au début et tu peux ensuite choisir de prendre un abonnement annuel (environ 30€ par an de mémoire). Cela dit les contenus gratuits sont suffisants si tu débutes et/ou que tu ne médites pas souvent.

Que m’apporte la méditation ?

En vérité, bien plus que ce que j’aurais pensé. Le simple fait de m’arrêter et rester quelques minutes tranquille à observer mon souffle m’aide à me calmer, à mieux gérer mon stress et mes angoisses, à ralentir mon rythme. Pendant la méditation, les pensées vont et viennent. Elles passent comme des nuages et on les observe. Parfois, c’est lors d’une séance que je trouve la solution à un problème ou un conflit intérieur. A travers des exercices simple comme allonger sa respiration ou observer son corps, j’ai l’impression de ne plus « subir » les événements mais plutôt de les accepter et de les accompagner. 😌

Je trouve également les méditations guidées sur la thématique du développement personnel (« reconnaître sa propre valeur », « transforme tes jugements », « comment bâtir la compassion » etc.) très enrichissantes. Elles m’apportent beaucoup de choses, des réponses à des questions dont je n’avais même pas conscience.

Bref, je m’y suis mise 10 ans après tout le monde (par pur esprit de contradiction soyons honnêtes) mais vraiment je ne regrette pas et je suis devenue une inconditionnelle de la méditation ! 🙏🏻 D’ailleurs, je file c’est l’heure de ma séance du soir…

Je fais mon pain maison.

Je fais mon pain maison.

Je ne sais pas pourquoi que je ne l’ai pas fait plus tout mais ça y est, je me lance : je fais mon pain maison (et j’adore ça).

Je ne consomme pas beaucoup de pain. Je ne sais pas si c’est une question de génération, mais contrairement à mes parents, il n’y a pas systématiquement du pain à table pendant nos repas. En fait, je mange du pain surtout au petit déjeuner et/ou au goûter, pour faire des sandwich ou des tartines sucrées ou salées. Généralement, nous allons à la boulangerie 1 fois par semaine pour acheter une baguette et/ou un pain.

J’avais bien fait quelques tentatives en 2015 ou 2016, mais les résultats n’étaient pas très concluants. Je me bornais à faire la recette de pain sans pétrissage (le fameux « pain magique de Rose » parce que je voulais bien faire du pain mais pas y passer 3 heures comme une grosse noob). Ce pain n’était franchement pas terrible, j’ai vite abandonné l’idée.

Mais récemment, sans doute influencée par les réseaux sociaux et parce que j’avais pas mal de temps libre à cause du Covid, j’ai décidé de m’y remettre. Surtout que ma copine Gwen obtenait de beaux résultats avec son Magimix ! J’ai moi aussi un Magimix mais je n’avais jamais essayé le programme pain / brioche. Au début j’étais très sceptique car ce robot ne dispose pas de pétrin à proprement parler (avec une « feuille » qui mélange la pâte par le haut) mais uniquement des lames au fond de la cuve. Et pourtant, ça fonctionne ! Je me suis donc mise à faire du pain ou de la brioche toutes les semaines.

Cela m’apporte plein de choses : non seulement ça m’occupe les mains et l’esprit, mais en plus c’est particulièrement satisfaisant de réaliser soi-même quelque chose.

Le pain bio coûte cher (un peu moins en boulangerie qu’en magasin bio mais quand même), il est donc plus rentable d’acheter de la farine puis de faire son pain car le paquet de farine permet de faire 2 ou 3 pains pour le prix d’un pain en boulangerie. Quant à l’aspect sanitaire, certaines farines utilisées en boulangerie non bio contiennent des résidus de pesticides. Ce risque n’est cependant pas inexistant dans les farines bio !

Mes recettes préférées pour faire du pain

Il est bien évidemment que je ne ferai jamais aussi bien qu’un bon boulanger. Je n’ai pas les mêmes farines, le même four, les mêmes ustensiles et surtout le même savoir-faire ! Les recettes que j’utilise au quotidien sont adaptées au pain fait maison mais quand je vois la diversité des pains chez le boulanger je me dis que j’ai encore du boulot. De toutes façons, mon but n’est pas d’arrêter complétement d’aller à la boulangerie. J’ai surtout envie de faire de nouvelles expériences culinaires.

Le livre de recettes fourni avec le Magimix propose plusieurs recettes de pains, petits pains et brioches. La marque a également publié un livre consacré à la boulangerie mais dans un premier temps je vais me contenter du livre de base. J’utilise aussi le livre de cuisine vegane de Stéphanie Tresh-Medici (aka La Fée Stéphanie). Pour le moment j’ai réalisé des pains et des brioches assez simples, avec de la farine de blé tout usage.

Voici les recettes que j’ai testé :

  • Le pain de campagne de base (Magimix)
  • Les mini-baguettes (Magimix)
  • La brioche tressée aux pépites de chocolat (La Fée Stéphanie)
  • Le pain gourmand aux noisettes, abricots et raisins secs (La Fée Stéphanie)
  • La focaccia (mix de plusieurs recettes)
  • Le pain de mie (La Fée Stéphanie)
  • La babka choco-noisettes (La Fée Stéphanie) voir la recette
  • Le chinois aux pépites de chocolat (La Fée Stéphanie)
  • Les cinnamon rolls (La Fée Stéphanie) voir la recette
  • Les croissants briochés (La Fée Stéphanie) voir la recette

Je tiens à préciser que Stéphanie ne m’a pas soudoyé pour cet article ! J’aime simplement sa cuisine, que ce soit pour les pains ou pour d’autres recettes 🙂

Les recettes que j’aimerais tester prochainement :

  • Les pains à burger
  • Le Kouglof
  • Les scones aux raisins
  • Les escargots aux raisins
  • Les pains complets et/ou avec des graines

Je ne sais pas si je vais m’embarquer dans la grande aventure du levain. Le pain au levain de ma boulangerie préférée est tellement bon que je ne vois pas l’intérêt de le faire moi-même. Et puis je m’amuse beaucoup plus en faisant des viennoiseries.

Ma méthode pour faire du pain

Pour le pain basique, j’utilise la recette du Magimix (que je te partage juste en dessous). La méthode est sensiblement la même pour tous les pains et brioches. En fonction du résultat souhaité, on peut changer les proportions et/ou les ingrédients, ajouter des fruits, des graines ou des pépites de chocolat, du sucre, du lait…

Pour faire un pain rond, il te faut :

  • 400 g de farine T55 (ou T65)
  • 1/2 sachet de levure fraîche de boulanger ou 5 g de levure fraiche
  • 1 c.c. de sel fin
  • 240 ml d’eau

Le Magimix propose un programme « Pain / Brioche » qui comprend 2 phases : d’abord 1 minute à vitesse rapide pour diluer la levure, puis environ 5 minutes à vitesse moyenne pour pétrir la pâte.

  1. Placer la levure émiettée dans la cuve et ajouter l’eau tiède. Lancez le programme « Pain / Brioche ». Si tu n’as pas de robot : diluer la levure dans l’eau avec une cuillère en bois.
  2. Ajoutez ensuite la farine et le sel, et relancer le programme en appuyant sur « Auto » (ou si tu n’as pas de robot, pétrir à la main… bon courage !)
  3. Déposer la pâte dans un saladier recouvert d’un linge humide pendant au moins 2 heures.
  4. Après la première levée, sortir la pâte et la travailler un peu sur un plan de travail fariné : on étire vers l’extérieur puis on replie les coins vers le centre.
  5. Retourner la boule et la poser sur une plaque de cuisson. La 2e poussée dure environ 1 heure sous un linge humide.
  6. Préchauffer le four à 220°C et placer un plat avec de l’eau en bas du four (cela permet de créer de la vapeur, le pain sera ainsi bien croustillant).
  7. Fariner la boule et faire des entailles avec un couteau bien aiguisé.
  8. Enfourner environ 30 minutes. Pour vérifier la cuisson, retourne le pain et tape dessous : il doit sonner creux 😉
  9. Laisse refroidir sur une grille.

Quelques astuces pour réussir son pain maison

Je ne suis pas une experte ni blogueuse culinaire mais je commence à prendre le coup de main. J’ai essayé beaucoup de recettes et il manque parfois des étapes indispensables. Je te partage donc quelques unes de mes astuces en espérant que cela puisse t’aider !

  • La température de l’eau pour diluer la levure est très importante : elle doit être tiède (ni trop froide ni trop chaude). Sans rire, une eau trop froide peut faire échouer votre recette !
  • Personnellement je préfère utiliser de la levure fraiche plutôt que la sèche (et il parait que le levain c’est encore mieux !)
  • La levure ne doit pas toucher le sel donc il vaut mieux l’incorporer dans la farine puis mettre la farine sur le mélange eau + levure.
  • Ne pas hésiter à rajouter de la farine si la pâte colle trop. Même si ça fait déjà 10 min que vous pétrissez, vous pouvez en rajouter pour rendre la pâte moins collante. Et encore en remettre au moment du façonnage si besoin ! La farine T45 notamment est plus difficile à travailler que la T55 ou T65.
  • Procurez-vous une corne à pâtisserie, ça aide drôlement pour travailler la pâte 😉
  • Je fais toujours la première poussée dans la cuve du robot, couvercle verrouillé. Si c’est une brioche, je lance la température à 30°C (sans vitesse, juste la chaleur). Je laisse lever au moins 2 heures. On peut même laisser lever au frigo toute la nuit dans un saladier couvert. Si vous pétrissez à la main, posez la pâte dans un saladier avec un linge humide pour éviter à la pâte de faire une croute.
  • Pour la 2e poussée, je met la pâte dans un panier en osier avec tissu en lin fariné si c’est un pain ou dans le moule si c’est une brioche. Il faut compter encore 1 heure minimum. Vous l’aurez compris, il ne faut pas être pressé.e ! Avant d’enfourner, je retourne le panier sur la plaque de cuisson. L’avantage avec cette méthode c’est que la boule ne s’étale pas trop sur la plaque pendant la 2e poussée.

Si vous débutez, je vous conseille de pas vous aventurer à changer des éléments de la recette. Par exemple, si vous souhaitez réaliser une brioche végane, suivez une recette végane car il ne suffit pas de remplacer le lait de vache par du lait de soja dans une recette traditionnelle. Idem si vous voulez faire du pain sans gluten ! Prenez le temps de choisir la bonne recette.

Et vous ? Est-ce que vous faites votre pain maison ? Dites moi en commentaire votre recette préférée et partagez vos astuces !

Cet article a déjà été publié sur mon ancien blog Ma conscience écolo

En passant

Début.

Moi : Je cherche un nom générique. Ce serait mieux si je veux parler de plein de sujets… Je voulais d’abord parler de minimalisme mais qui sait 🤷🏻‍♀️

Élodie : C’est certain ! Avec toi on ne sait pas 😜 La girouette ?

Moi : je voudrais quelque chose de plus poétique…

Elodie : Tu peux utiliser « automne » puisque tu es une fille d’automne 😉

Moi : la fille d’automne j’aime bien !